univers, espace, galaxie

James webb, le télescope qui nous fait voyager au delà du système solaire


Après un long voyage jusqu’au tréfonds de l’espace, le télescope spatial James Webb poursuit son périple de plusieurs millions de kilomètres avec un seul objectif de taille : observer et capturer en images ce qu’il y a de plus secret au cœur et au delà de notre système solaire.

Zoom sur l’outil au 10 milliards de dollars qui offre une vue imprenable sur des corps célestes distant de plus de 13 milliards d’années-lumière*.

Le projet James Webb : observer les tréfonds de l’espace

Dans la continuité du télescope spatial Hubble*, le télescope spatial infrarouge JWST, sigle signifiant James Webb Space Telescope en anglais, a décollé à bord de la fusée Ariane 5 le 25 décembre 2021 sur le site de lancement de Kourou en Guyane pour une publication des premières images cet été 2022 depuis son orbite de destination.

Hubble ∕ James Webb
Comparatif entre Hubble et James Webb / Source : AFP – Valentin RAKOVSKY

Une nouvelle étoile, des astres jamais vus jusqu’alors, des observations améliorées, toute la puissance de James Webb permet déjà de commencer à découvrir des recoins encore inconnus de 100 à 250 millions d’années-lumière après le Big Bang* et d’améliorer les connaissances dans de nombreux domaines de l’astronomie :

Période de réionisation et formation des premières étoiles et des galaxies après le Big Bang, formation et évolution des cortèges planétaires et composition de l’atmosphère des exoplanètes. Les données recueillies contribueront à expliquer la genèse et le rôle des trous noirs supermassifs au sein des galaxies, à préciser le processus de formation des planètes, à déterminer la proportion de planètes pouvant héberger la vie et à apporter des informations sur la mystérieuse énergie sombre. Wikipédia

James Webb, l’après Hubble [ vidéo ]

Durée : 10 minutes

Le télescope qui résiste à une températion de -233 degrés a notamment embarqué des instruments d’une plage de longueurs d’onde infrarouge proche et moyenne et un miroir de 6,5 mètres de diamètre. Mais aussi, une puissance de panneaux solaires de près de 2000 Watts dans le but de rester efficace durant sa mission qui pourrait durer au moins 10 ans avec ses réserves d’ergols*.
Embarquement pour un voyage lointain !

Instruments et mesures de JWST [ vidéo ]

Durée : 4 minutes

Aujourd’hui stabilité sur son point d’orbite initial, le point de Lagrange L2* du système solaire, situé à 1,5 millions de kilomètres de la Terre. C’est à partir de cet endroit situé dans les replis de l’espace que l’observatoire James Webb analyse en profondeur notre univers.

La phase de décollage et de positionnement a été une réussite qui a suscité un suspens inouï et une attention toute particulière.

Le déploiement de l’observatoire James Webb

Lors du décollage dans l’espace du télescope spatial, des opérations d’ajustement de trajectoire ont permis d’optimiser le fonctionnement de l’observatoire tout au long de son voyage.

Par exemple, l’engin embarque un bouclier thermique qui le protège de la lumière du soleil eu du froid. Cette protection se compose de 5 couches successives de pare-soleil. Ce qui permet à la chaleur de rayonner dans le vide situé entre chaque épaisseur. Le télescope spatial est alors parfaitement abrité de la chaleur du soleil qui peut atteindre 125 °C sur le côté de l’observatoire exposé à l’astre, contre des froids jusqu’à -235 °C sur la face opposée. Cette composante du déploiement de l’observatoire spatial est cruciale dans la mesure où la motorisation nécessite une température homogène pour fonctionner correctement.

Décollage, mise en orbite [ vidéo ]

Vous pouvez bien sûr revoir le décollage d’Ariane 5 et le premier déploiement de son invité de marque, notamment via l’enregistrement de ce direct avec de nombreux spécialistes :

Les premières images du télescope spatial James Webb

Afin d’obtenir les premières images du télescope James Webb, celui-ci a eu besoin de se positionner dans sa zone d’observation. Pour cela, l’engin a passé plusieurs mois dans une phase d’alignement qui permet d’ajuster l’orientation vers l’objet observé, de maintenir une visée stable et de calibrer les différents instruments de prise de vue.

Mister ferry

Ce n’est que cet été, quelques mois après son arrivée à destination que les astronautes ont eu la possibilité de découvrir tout le potentiel du télescope James Webb en action.

Premières images de James Webb [ vidéo ]

Perspectives et objectifs de la mission de James Webb

Le télescope spatial a plusieurs objectifs. Tout d’abord, l’observation des confins de notre système solaire à une distance jamais atteinte jusqu’à présent. Mais aussi, la recherche des étoiles ainsi que des galaxies qui ont été créées juste après le Big-Bang*. Cela permet de mieux comprendre la formation des planètes et des étoiles, ainsi que leur évolution dans l’espace temporel.

Par ailleurs, comme toute mission dans l’espace, James Webb sera-t-il le premier observatoire à découvrir une forme de vie sur une autre planète ? Affaire à suivre de très près.

James sur le web

Au delà de ses ambitions, les actualités autour du télescope spatial James Webb s’accumulent depuis son positionnement estival, avec des nouvelles images et les premières découvertes qui s’accumulent.

Revue de web des liens officiels et images capturées par JWST au fil des derniers mois :

  • Collision DART (Double asteroid redirection test) sur l’astéroïde Dimorphos, octobre 2022
Neptune  ∕ James Webb
Mars  ∕ James Webb
Nébuleuse d'Orion  ∕ James Webb
Galaxie fantôme M24  ∕ James Webb
Jupiter / James Webb
  • 27 ans d’évolution pour la galaxie de la Roue de Chariot, août 2022
Galaxie de la Roue du Chariot  ∕ James Webb
  • Du CO2 dans l’atmosphère d’une planète en dehors du système solaire, août 2022
CO2 sur une autre planète  ∕ James Webb
  • Premières images les plus détaillées de l’Univers ou les galaxies il y 4,6 milliards d’années, avec une galerie en ligne
L'Univers  ∕ James Webb
  • Where is Webb ou l’historique de son déploiement depuis son lancement le 25/12/2021 ainsi que les tracés de température.

Encore plus loin ?

De nombreux sites vous proposent des informations, images et vidéos sur le télescope, voici en complément quelques liens connectés à James :

Incontournables pour des sources fiables, des images et vidéos exclusives, bien qu’en anglais, les pages dédiés à Webb sur le site de la NASA, l’actualité sur son blog, les images JWST et les pages de l’agence spatiale européenne (ESA).

A voir également, l’espace consacré au télescope du STScI, Space Telescope Science Institut, ou encore la page de présentation technique de l’engin spatial par la NASA.

Vous souhaitez approfondir le sujet en vidéo ? La chaîne du journal de l’espace vous propose notamment plusieurs sujets sur le JWST que vous pouvez trouver ici.

Et pour finir, savez-vous d’où vient le nom du téléscope ?
Rien de très original et typiquement « corporate » : il s’agit tout simplement du nom du 2e administration de la NASA, l’administration nationale de l’aéronautique et de l’espace aux Etat-Unis qui a piloté ce projet en partenariat avec l’agence spatiale européenne.

Webzine+