Dossier, rapport, document

Le clitoris dans l’éducation aux sciences de la vie


On pourrait penser que le tabou lié au plaisir féminin et au clitoris en particulier aurait une origine très
lointaine. Et que l’absence de représentation correcte et de diffusion d’informations à son sujet serait la
conséquence d’un manque cruel de connaissances en la matière. La réalité est tout à fait différente…

… le clitoris est connu depuis bien longtemps.
Dans l’Antiquité, on le mentionnait en Égypte, en Grèce et chez les Romains.

Quant à son anatomie et ses homologies avec le pénis, elles apparaissent sur certaines planches médicales au moins depuis le XVIIe siècle avec les gravures de Casseri.
Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le clitoris n’a disparu de nombreux documents de vulgarisation que très récemment.

Le clitoris et son traitement en SVT

  • Au sommaire :

Introduction
I- Histoire d’un tabou
1/ La Renaissance : l’âge d’or du clitoris
2/ Les XVIIIe et XIXe
siècles : le glas du clitoris
3/ Sigmund Freud : le coup de grâce
II- Description anatomique et fonctionnelle du clitoris
1/ Redécouverte
2/ Description anatomique
3/ Innervation, sensibilité et érection
4/ Origine embryologique
III- Le clitoris dans l’enseignement des SVT (manuels scolaires et programmes)
1/ Le clitoris dans les programmes
2/ Le clitoris dans les manuels scolaires
IV- Les raisons d’un tel traitement dans les manuels, programmes et pratiques pédagogiques
1/ La reproduction des biais
2/ Un tabou, et la responsabilité de le briser
3/ L’influence des écoles privées sous contrat
4/ Une méconnaissance généralisée
V- Pourquoi il est fondamental de traiter du clitoris
1/ Par rigueur scientifique
2/ Pour éviter l’androcentrisme
3/ Pour une éducation à la sexualité digne de ce nom
4/ Pour sortir de la lesbophobie
5/ Pour lutter contre la culture du viol
6/ Pour une éducation à la santé
7/ Pour une prévention des mutilations génitales

Location véhicule BSPAuto
Disneyland Paris
  • La publication d’Alexandre Magot en collaboration avec Herveline Février, Ségolène Roy et Odile Fillod :

Sujets en lien :

Webzine+