Mouette, Goéland, Oiseau

Mouette ou Goéland, la question estivale ?


Vous voilà sur la plage et vous observez avec admiration le décor naturel du lieu avec la musique des flots qui bruissent. Les différentes nuances de l’eau qui se marient aux teintes du ciel vous fascinent. Le paysage vous séduit. Mais entre deux observations, un petit quelque chose vient troubler votre quiétude. C’est quoi, cet oiseau ? Mouette ou goéland ?

Et voilà ! Vous ne pensez plus qu’à ça ! Une mouette ? Un goéland ? Il ne va quand même pas gâcher vos vacances, ce volatile !
Pour préserver votre quiétude et répondre à cette question existentielle estivale, on vous dit tout pour différencier les deux oiseaux à coup sûr.

Des laridés semblables et pourtant différents

Mouettes et goélands appartiennent à la famille des laridés. Ils aiment troubler la sérénité des plages avec leurs cris incroyablement perçants. Ils aiment aussi chiper les restes des repas des touristes (et se soulager sur leurs serviettes pour les plus téméraires). Même si leur comportement et leur aspect semblent très proches, il n’en est en fait rien. De nombreuses différences apparaissent aux yeux des observateurs attentifs.

Voici donc un petit guide pratique pour faire la différence entre ces deux types d’oiseaux si proches, si différents.

Mouette ou goéland ?

Pour chaque bestiole, on trouve des espèces différentes sur les côtes françaises.

Ainsi, vous pourrez observer des mouettes rieuses, la plus commune et notamment célébrée par Gaston Lagaffe au siècle dernier, ou encore la mouette tridactyle, qui s’approche des rivages uniquement pour la reproduction.

La mouette de Gaston en plein travail

Pour ce qui est des goélands, on trouve principalement des leucophées et des argentés.

Point commun ? Un plumage blanc sur le corps et des ailes grises. Différences ? On y vient. Soyez attentif.

La première des choses à regarder concerne la taille de l’oiseau. Le goéland est plus grand. Une mouette « classique » va mesurer autour de 30 centimètres. Un goéland va, quant à lui, atteindre 70 centimètres. On peut naturellement trouver des spécimens plus imposants dans chaque espèce : la mouette peut atteindre 1 mètre d’envergure, le goéland 1 mètres 60 !
Cette différence n’est pas toujours évidente si vous observez l’animal en vol. Sachez toutefois que les ailes du goéland sont plus grandes.

Il vous faudra prendre en compte d’autres critères si la différence de grandeur n’est pas flagrante. Et le premier est le bec.
L’oiseau a un bec rouge ? Pas de doute, il s’agit d’une mouette. Son bec est jaune avec une petite tache rouge sur le bas (et légèrement crochu) ? Vous êtes face à un goéland.

Cap Adrenaline

Vous pouvez aussi jeter un œil aux pattes qui elles aussi présentent une différence évidente. La mouette a de jolies petites gambettes rougeâtres. Le goéland affiche des pattes roses ou jaunes selon son espèce.

La couleur peut aussi vous guider. Une mouette a une tête qui montre du noir (ou gris) au-dessus des yeux, avec des variations de blancs en hiver selon les espèces. Le goéland a préféré, quant à lui, mettre du jaune au-dessus de ses yeux, sans doute pour sublimer son regard clair !

Autre façon de différencier les deux volatiles : leurs cris. Tendez l’oreille. Si vous entendez un son ressemblant à un ricanement rauque s’achevant sur une note aiguë, vous avez sous les yeux une mouette. Un gémissement qui vous fera penser à un pleur agrémenté de couacs stridents ? C’est un goéland ! Sachez d’ailleurs qu’en breton, le mot gouelan signifie pleurer. Cela vous permettra de vous en souvenir.

Et pour vous aider en image, voici une brève séquence vidéo , ceci n’est pas une mouette :

Des habitats et un caractère différents

Dernier point à prendre en compte pour différencier les deux oiseaux : leur territoire.
Vous vous trouvez en ville ? Les mouettes adorent loger dans les cités humaines. Vous avez donc plus de chances de la rencontrer en milieu urbain.
Vous voyez l’oiseau au bord d’un fleuve ou d’un lac, il s’agit sans doute d’un goéland.

Problème : qu’en est-il lorsque le lac est au cœur d’une ville ? Bonne question. Dans ce cas, utilisez les autres caractéristiques que nous vous avons donnée !

Quant au littoral océanique ou méditerranéen, on trouve les deux oiseaux, selon les lieux, la nature environnante et les cités balnéaires, ils s’y sentent l’un et l’autre à merveille !

Côté caractère, l’oiseau s’approche de vous sans vergogne ?
Cela ressemble au goéland, beaucoup moins timide que sa collègue et qui n’hésitera pas à venir ramasser vos miettes ou une partie de votre pique-nique même tout près de vous.
La mouette attendra sagement, en vous observant depuis le ciel ou un rocher, que vous partiez pour faire le ménage de vos restes.

Et pour terminer en dessin, faites la différence simplement, sans inverser comme dans les cahiers d’Esther dessinée par Ryad Sattouf 😉

Webzine+