La Grande Pomme, de fleurs en jardin et à vélo

New York, dont le surnom de Grande Pomme souligne sa diversité culturelle, est une source de nombreux mythes dans le monde entier depuis l’édification de la statue de la Liberté.

Facile d’accès depuis l’avènement de l’aviation civile au siècle dernier, la ville phare de la côte Est des États-Unis est sujette à de nombreuses activités touristiques. Et si vous la visitiez autrement qu’en taxi jaune et tout en couleurs ?

New-York en géographie

Peuplé par le peuple Lenapses avant l’arrivée des européens, nommée Nouvelle-Angoulême au 16e siècle, en hommage à la sœur du roi de France François 1er, la ville devient Nouvelle-Amsterdam lors de l’établissement d’une colonie néerlandaise dans la baie de l’Hudson au début du 17e siècle.
C’est en 1664, lors de la conquête de la ville par les anglais, que la ville prend son nom définitif de New-York, en hommage au duc d’York, frère du roi d’angleterre Charle II.

La ville se situe à l’embouchure du fleuve Hudson, principalement sur sa rive gauche, et compte 5 arrondissements, dont 3 ayant l’océan Atlantique en façade.

Les 5 arrondissements de la ville sont :

  • Bronx
  • Brooklyn
  • Manhattan
  • Queens
  • Staten Island

Aujourd’hui ville la plus peuplée des Etats-Unis avec près de 9 millions d’habitants, elle est au cœur de la mégapole américaine dite BosWash sur la frange ouest de l’Atlantique, entre Boston et Washington, une concentration urbaine qui compte au total plus de 20 millions d’habitants.

New-York est aussi une ville de voyage, avec plus de 65 millions de visiteurs, dont plus de 20% de touristes étrangers, notamment européens, chinois et canadiens.

Carte de la ville

Les arrondissements de New-York et les principaux parcs et jardins botaniques :

Se déplacer à New-York

Avant de visiter dans la ville, il faut bien sur y aller, et l’avion reste la solution la plus simple pour vous y rendre et passer un séjour à New York City.

Bien sûr, la première image qui survient quand on imagine se déplacer sur la Grande Pomme ce sont les taxis jaunes, qui sillonnent la ville dans tous les films cinématographiques et séries télévisées ayant New-York dans le scénario !

Bus, métro

Autre solution de mobilité pour vos trajets quotidiens, les transports en commun avec le bus mais aussi le métro. Ce dernier compte 24 lignes, 424 stations sur 400 kilomètres et fonctionne en permanence.

Pour consulter les cartes du métro de la ville, rendez-vous sur la page dédiée :

Lien web
Mosaïques de la station de métro Times Square à New York
Mosaïques de la station de métro Times Square à New York / Photo Hackman

A bicyclette

Une façon originale de découvrir la ville, c’est en vélo, d’autant que le réseau des pistes cyclables est conséquent, avec de nombreux parkings et abris dédiés aux cyclotouristes et vélotaffeurs en tout genre.

Pour vous faire une idée de l’importance de la mobilité douce à New-York, voici 4 cartes comme une invitation à choisir ce mode de déplacement durant tout ou partie de votre séjour :

La carte de New-York pour les cyclistes

Éditée chaque année, elle est disponible au format numérique en ligne et papier dans les magasins de vélos locaux de la ville. Un formulaire en ligne permet également de demander un exemplaire papier.

Pour en savoir plus, télécharger la carte et consulter d’autres informations à propos du vélo dans la cité, c’est par ici :

NYC bike map
NYC bike map

Cartes interactives

Complémentaire de la New-York City bike map, trois cartes interactives et en ligne vous permettent de consulter les pistes cyclables (bike routes), les parkings (bicycle parking) et les abris de stationnement (bicycle parking shelters) pour vélos.

Carte des pistes cyclables de New-York
Carte des pistes cyclables de New-York

De nombreux magasins de vélos locaux vous proposent des locations à l’heure, à la journée ou à la carte. vous pouvez également préparer la location de votre vélo, électrique ou non, ou d’un autre deux roues directement en ligne.

Route cyclable sur Brooklyn Bridge à New-York
Route cyclable sur Brooklyn Bridge à New-York

Tout en parcs et jardins

Une fois en selle, vous pouvez partir à la découverte de la ville en toute sérénité, muni de votre carte et accessoirement d’un smartphone avec géolocalisation si vous le pouvez.

Suggestion tout en verdure avec la visite des principaux parcs et jardins botaniques de New-York. Ce qui ne vous empêche pas bien sûr de passer par les lieux phares et les sites touristiques dits incontournables !

Jardin botanique de New-York

Le New York Botanical Garden a été créé en 1891 et fût l’un des précurseurs dans le pays.
Sur 97 hectares dans le Bronx Park, c’est un panel de jardins et de plantes qui vous accueillent pour le bonheur de tous.

Compter au moins une demi-journée pour une visite rapide. La réservation en ligne est fortement conseillé via le site officiel ou avec un pass all-garden.

Jardin botanique de New York

Plus modeste par sa taille avec une surface de 21 hectares, ce jardin n’en est pas moins riche par la diversité de ses plantes, ses espaces thématiques comme son jardin japonais ou encore le jardin du parfum consacré aux végétaux et fleurs odorantes.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site officiel.

D’autres jardins

Pour poursuivre ou compléter votre périple tout en nature et en couleurs, vous pouvez aussi :

Visiter gratuitement de novembre à mars ou pour une modique somme le reste de l’année le Queens Botanical Garden.

Flaner dans le centre culturel de Snug Harbour qui propose un parc de 34 hectares avec des bâtiments anciennement destinés aux soins des marins.
Le jardin botanique offre aux visiteurs plusieurs espaces à découvrir dont un labyrinthe végétal et un jardin secret en hommage à l’amour…

Jardin botanique de New-York
Jardin botanique de New-York / Photo de LindaHarms