electricite, france, europe, monde

L’électricité en France et en Europe : Production, consommation et tourisme


Apparue dans les premiers foyers au début du 20e siècle pour l’éclairage avec la lampe populaire*, l’électricité est devenue une énergie indispensable au quotidien.

Mais vous êtes-vous déjà demandé où et comment elle était produite, consommée en France et en Europe ?

Voici un petit tour d’horizon pour mieux comprendre l’origine, l’impact et le type d’électricité que nous consommons chaque jour.

Aux sources de l’électricité

Combustibles fossiles et nucléaire

Plusieurs solutions sont possibles pour produire de l’électricité avec des sources d’énergie variables selon les techniques.

La production thermique est à ce jour la plus fréquente dans le monde avec pour origine les énergies fossiles comme le charbon (25% en 2020*), le gaz (24%) et le pétrole (31%). si l’on ajoute la production nucléaire, à base d’uranium (5%) on atteint un total de 85% de la production d’électricité dans le monde à partir d’énergie fossile et non renouvelable.

En Europe, la situation est différente, avec une part des combustibles fossiles moins importantes, à 35,7% en 2020, mais une part de la production nucléaire conséquente avec 24,4% de la production totale d’électricité.

En France, la situation se différencie aussi, avec près des trois-quarts de l’électricité produite par les centrales nucléaires (72,6% en 2020*) et moins de 10% pour les énergies fossiles de type pétrole, gaz et charbon (9,3%).

Energies renouvelables

L’électricité peut aussi être produite via les énergies renouvelables : solaire, éolien, hydraulique, photovoltaïque ou encore biomasse.

En Europe, cette part est en croissance constante depuis le début du siècle, avec à ce jour plus d’un tiers d’énergie renouvelable dans la consommation finale brute en union européenne, avec de fortes disparités selon les pays.

Part des énergies renouvelables dans l’union européenne :

Part dans la consommation finale : Eurostat / INSEE

Production et consommation en Europe

Production : pays et entreprises

En 2020, la production totale des 27 pays de l’union européenne a été de 2 786 de Terawatts (TWh*) avec près de 60% de cette production assurée par 4 pays :
l’Allemagne (20,6%), la France 19,1%), l’Italie (10,1%) et l’Espagne (9,5%).

Côté entreprise, c’est EDF, électricité de France, qui est le producteur le plus important en Europe avec 594 TWh en 2012*, suivi de RWE en Allemagne (202 TWh), Vattenfall en Suède (194 TWh), E.ON en Allemagne (180), Enel en Italie (180), GDF-Suez en France (163 TWh) et Iberdrola en Espagne (76 TWh).

A noter qu’en 2019, certains pays comme l’Allemagne, la Suède ou l’Espagne produisaient plus d’électricité qu’ils n’en consommaient, contrairement à la France ou à l’Italie dont la consommation est supérieure à la production.

Côté nucléaire

Source permanente d’inquiétude quant à la sécurisation de la production, notamment depuis les catastrophes de Tchernobyl en 1986 et de Fukushima en 2011, la part du nucléaire est en baisse depuis plusieurs années, notamment avec la sortie progressive du nucléaire de l’Allemagne, de la Belgique et de l’Espagne, récemment freinée par la guerre en Ukraine et la baisse de l’approvisionnement en gaz depuis la Russie.

La production thermique nucléaire représente encore près d’un quart de la production globale en Europe, avec 24,5% en 2020, dont cependant 66,5% en France.

Et les énergies renouvelables ?

Ce sont les pays scandinaves qui par habitant sont les principaux producteurs et consommateurs d’énergie renouvelable d’origine principalement éolienne et hydraulique, mais aussi les biocarburants, utilisés par exemple comme source de chauffage en Suède.

Dans le cadre des engagements pour la part du renouvelable dans la consommation énergétique des pays européens, certains pays sont en avance sur les objectifs qui avaient été fixés pour 2020, comme la Suède, d’autres, comme la France, sont clairement en retard :

Cartographie de l’électricité

Vous souhaitez approfondir le sujet, avec des statistiques plus précises ou des cartes pertinentes pour mieux comprendre les enjeux de l’électricité en France et en Europe ?

Voici notre sélection pour un voyage hypertexte entre chiffres et cartographie interactive :

Electricity Maps

Electricity Maps

Réalisée par Tomorow, une entreprise danoise, Electricty Maps est une carte de visualisation de la production et de la consommation électrique en Europe et dans quelques pays du monde.

La carte compile des données quantitatives mais aussi qualitatives avec l’indication de l’intensité carbone des kilowattheures pour chaque unité produite, du pourcentage de production électrique en bas carbone et en énergie renouvelable.

Exemple avec la France

La cartographie vous permet de connaitre l’impact environnemental de la production nationale en temps et au quotidien :

SNCF Connect

Associées à la cartographie, les statistiques apportent des précisions complémentaires sur l’origine de la production électrique et son impact par source :

Production et impact à un instant T en Gigawatt

Mais également sur la répartition des émissions de CO2, toujours par source :

Part des émissions de CO2 par source de production

Autre carte complémentaire, celle de la consommation, qui permet d’identifier selon le même principe que pour la production les sources de consommation, et les émissions.

Cette carte permet également d’identifier les flux d’importation et d’exportation entre les pays.

Exemple pour la France, en ce jour, le pays importe de l’électricité depuis la Grande-Bretagne, La Suisse, la Belgique, l’Espagne et l’Allemagne avec une intensité carbone plus importante que la production nationale pour ce dernier :

Quantité et intensité des importations depuis l’Allemagne le 03/10 à 14h

Accès direct à la carte interactive de l’électricité en Europe, Electricity Maps :

Lien web

Statistiques en France avec RTE Eco2mix

Exemple de chiffres éCo2mix : répartition de la production par source d’énergie en temps réel

En France, LA source de chiffres pour les flux d’électricité est le Réseau de transport d’électricité ou RTE, le gestionnaire du réseau national électrique.

Eco2mix est un outil de visualisation des données, qui sont elles accessibles librement, qui permet d’accéder en temps réel aux chiffres de l’électricité en France :

Consommation, production, échanges frontaliers, émissions de CO2, flux par région, chiffres clés, analyses mensuelles, données de marché et en énergie…

Les données sont faciles à consulter avec possibilité de comparer des périodes, d’afficher les détails et de mixer les chiffres.

Exemple avec la région Auvergne-Rhône-Alpes

Région par région, vous pouvez voir la production, la consommation, comparer des périodes et heure par heure, chaque détail :

Production et consommation d’électricité en région Auvergne-Rhône-Alpes

Pour consulter les données et visualiser les productions et consommations, rendez-vous sur le site dédié de RTE France, eco2mix :

Lien web

Et le parc nucléaire ?

Etat des lieux du par nucléaire français

Complémentaire à notre article sur la carte des centrales nucléaires en France et dans le monde, la carte interactive du site Nuclear Monitor permet de consulter la part de production d’électricité nucléaire en France mais aussi et surtout l’état du parc nucléaire national :
site en production, défaillance, état des réacteurs, capacité en temps réel (production en MW).

Pour consulter la carte et connaître les détails de chaque centrale en France, rendez-vous sur la carte interactive du moniteur nucléaire :

Lien web

Tourisme électrique ?

Le sujet vous passionne ? Pourquoi ne pas imaginer un circuit découverte à travers les pays d’Europe pour parcourir les sites les plus importants sites de production d’électricité ?

C’est parti pour un tour d’Europe électrique, énergétique et touristique !

Centrales géothermiques en Islande

Marquée par sa géologie propice au volcanisme, l’Islande a une production d’énergie géothermique à plus de 80%, notamment complétée par des barrages hydroélectriques.

Les sites de production sont une possibilité de tourisme industriel avec des déclinaisons confortables comme les bains publics à ciel ouvert ou de sites naturelles comme les geysers volcaniques.

Station thermale et centrale géothermique du lagon bleu en Islande

Centrales à lignite en Europe

Vous aimez les sites industriels ou les visites de centrales ? Vous n’avez jamais vu de centrale thermique à charbon ?
C’est donc l’occasion de visiter l’Allemagne par exemple avec les centrales thermiques de Boxberg ou de Scholven ou bien encore la plus grande et la plus polluante d’Europe, celle de Bełchatów en Pologne, vestige d’un temps révolu mais encore active.

Centrale à lignite en Allemagne

Centrales nucléaires en vallée du Rhône

Bugey, Saint-Alban, Creys, Cruas, Tricastin… les centrales nucléaires parsèment le cours du fleuve Rhône, avec chacune leur spécificité technique.

EDF propose des visites pour le grand public ou les groupes scolaires sur les sites de production, selon les périodes et uniquement sur inscription.

Centrale nucléaire de Cruas en vallée du Rhône
Webzine+