Ligne des cevennes, le cevenol

Le Cévenol, voyage à bord d’un train de légende


Le Cévenol, ou train des Cévennes, immerge ses passagers dans une géographie magnifique grâce au déploiement du génie civile et d’infrastructures historiques.

Découvrez quelques merveilles de cette ligne ferroviaire mythique du bassin nîmois jusqu’au cœur du Massif-Central.

L’une des plus anciennes lignes ferroviaires de France

La ligne a été réalisée entre 1850 et 1870, reliant Clermont-Ferrand à Nîmes via Langogne. C’est durant le Second Empire que les travaux s’échelonnent en plusieurs étapes avant la concrétisation de cette grande artère ferroviaire des Cévennes.

La ligne comporte un total de 304 kilomètres de rails et de nombreuses infrastructures époustouflantes comme le Viaduc de Chamborigaud (long de 409 mètres) et celui de Chapeauroux (long de 433 mètres). Une centaine de tunnels permettent aux trains de traverser les montagnes, reliefs et cours d’eau.

Le Cévenol en vidéo

Extrait de l’émission Des Racines et des Ailes, France3, 2016

Extra

Un train emblématique : Le Cévenol

En 1955, la légende de cette ligne historique continue de s’écrire avec la mise en service d’un train emblématique, surnommé Le Cévenol. La ligne entre Vichy et Nîmes est desservie par des autorails X 2400* qui sont remplacés dès 1959 par des autorails X 4200* afin de permettre aux voyageurs de contempler les paysages grandioses qui défilent tout au long du trajet. Ces modèles de trains étaient destinés à parcourir les lignes touristiques et disposaient d’une structure panoramique. Ils sont devenus mythiques dans toute la France avec leur livrée rouge et blanc crème.

À partir de 1979, Le Cévenol relie chaque jour Paris à Marseille via Clermont-Ferrand et Nîmes. De fait, les autorails sont remplacés par des rames Corail* comportant 8 voitures. Un intérêt touristique majeur touche la ligne pendant ces années.

À compter de 2007, avec la mise en service des rames Téoz*, la ligne cévenole ne dessert plus Paris et s’arrête à Clermont-Ferrand. En 2013, le train stoppe sa desserte à Marseille. Nîmes redevient son terminus sudiste. Depuis 2018, la ligne est desservie par une ligne du TER Occitanie liO. C’est un autorail, modèle Coradia Liner, qui effectue la liaison avec une couleur rougeoyante.

Immersion dans des paysages somptueux

Toute l’année, le train TER de la ligne SNCF des Cévennes vous immergent dans des paysages à la splendeur renversante. Traversez les Gorges de l’Allier avec leur verdure intense et leurs eaux vives. Contemplez la chaîne montagneuse des Cévennes. Faites escale dans des gares et communes qui vous dépayseront.

En Auvergne, la ville de Brioude vous accueille dans un patrimoine marqué par l’art roman.

Relais colis

En Haute-Loire, Langeac est bâtie sur les rives de l’Allier. La commune abrite notamment la Pierre des fées, un dolmen préhistorique.

En Lozère, Langogne propose de nombreuses activités autour de l’eau, particulièrement grâce à son magnifique Lac de Naussac et les divers accès aux Gorges du Haut Allier.

Mende vous invite à découvrir la richesse de son patrimoine historique. Elle possède une
magnifique cathédrale gothique, bâtie entre le XIVᵉ et le XVIᵉ siècle. La région est notamment marquée par l’histoire terrifiante, mais fascinante de la bête du Gévaudan.

Autre point d’intérêt, parmi tant d’autres, la commune de Mont-Lozère-et-Goulet, anciennement Bagnols-les-Bains, qui possède des thermes pour vous offrir une expérience qui ressource. Cette nature riche de bienfaits était déjà exploitée par les Romains durant l’Antiquité.

Aujourd’hui la ligne est découpée en différents tronçons et est parcourue par plusieurs trains régionaux TER aux horaires variables selon les saisons. Toutefois, elle offre toujours la même expérience immersive qui a fait sa renommée historique.

Etapes historiques de la ligne

Quelques datges de l’ouverture des tronçons à tous trafics, marchandises et voyageurs :

  • 1855, tronçons de Clermont-Ferrand à Issoire et d’Issoire à Brassac-les-Mines / Sainte-Florine
  • 1856, de Brassac-les-Mines / Sainte-Florine à Arvant
  • 1857, d’Arvant à Laroche / Faugère, de Laroche / Faugère à Beaumont / Lauriat et de Beaumont / Lauriat à Brioude
  • 1866, de Brioude à Saint-Georges-d’Aurac et de Saint-Georges-d’Aurac à Langeac
  • 1867, de Villefort à La Levade
  • 1870, de Langeac à Langogne et de Langeac à Villefort
  • La section sud, entre La Levade et Alès existait précédemment et subit quelques aménagements pour terminer la liaison en direction de Nîmes.

Le cévenol, côté pratique

De Nîmes à Clermont-Ferrand

Gares et haltes ferroviaires

Liste des arrêts de la ligne :

Nîmes Centre, Saint-Geniès-de-Malgoirès, Alès, Grand Combe La Pise, Chamborigaud, Génolhac, Villefort, La Bastide / St-Laurent-les-Bains, Luc (Lozère), Langogne, Chapeauroux, Alleyras Monistrol d’Allier, Langeac, Saint-George-d’Aurac, Brioude, Arvant, Brassac-Les-Mines, Sainte-Florine, Le Breuil-Sur-Couze, Issoire, Clermont-La Pardieu, Clermont-Ferrand.

Horaires liO Train TER

Pour consulter les horaires et les correspondances, rendez-vous sur la page dédiée :

Lien web

Réserver vos billets pour le Cévenol

  • Achat et réservation de votre billet de train pour la ligne des Cévennes entre Nîmes et Clermont-Ferrand :

Tracé de la ligne

Carte interactive et liens pratiques pour la ligne ferroviaire des Cévennes entre Nîmes et Clermont-Ferrand jusqu’à Saint-Germain-des Fosses en direction de Paris :

Autres lignes et correspondances

Depuis la ligne des Cévennes, vous pouvez également voyager sur les lignes régulières SNCF et TER des régions Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte-d’Azur avec les trains suivants :

  • Réservation et billets de train toutes destinations en direct avec :

Webzine+